Vendre son appartement avec une agence immobiliere

Vendre son appartement avec une agence immobiliere

Message par Capitale immobilier » Jeu 2 Mai 2019 15:02

Si vous lisez ce post, vous êtes sans doute sur le point de mettre en vente votre logement.

Voici quelques précautions à prendre et autres recommandations pour que votre transaction ne se transforme pas en cauchemar.

1) Surestimer le prix
C’est le réflexe classique que l'on a, lorsqu’on vend son appartement ou sa maison. Dans un premier temps, les vendeurs ont tendance à surestimer leur bien, «de 5% à 10%», www.capitaleimmo.fr «C’est normal, je ne connais pas beaucoup de vendeurs qui accepteraient de perdre de l’argent dans une transaction immobilière», explique Jeoffrey Associé chez Capitale immobilier Paris 15.

Mais l’erreur à ne pas faire serait de maintenir votre prix alors que votre bien suscite peu d’intérêt. Autrement dit, l’erreur serait de ne pas prendre en compte la situation du marché immobilier. Votre bien risque de se déprécier et vous vous retrouveriez en position de fragilité vis-à-vis de l’acheteur qui négociera à fond le prix de vente. Dès lors, vous avez tout intérêt à très rapidement revoir à la baisse votre prix pour limiter la casse.
Dans un marché où la demande est forte, le vendeur sait, au bout de deux à trois semaines, si son prix se situe dans une fourchette acceptable. «Si vous ne recevez aucun appel, votre prix est surestimé de 20%, de 10% à 20%, si vous recevez des appels mais aucune proposition et d’environ 10% si vous avez des visites mais aucune offre».

2°) «Trop d’agences tue l’agence».

Vous avez l’habitude de faire jouer la concurrence entre banques, assureurs ou entrepreneurs, vous avez raison. En revanche, faire appel à plusieurs agences pour vendre votre bien n’est pas toujours efficace. Certes, vous allez toucher un plus grand nombre d’acquéreurs potentiels mais les éventuels acquéreurs pourraient penser que le bien, visible dans plusieurs vitrines, a du mal à se vendre. «Les agences ne font pas les efforts nécessaires pour bien vous conseiller car elles savent qu’à tout moment l’une ou l’autre peut réaliser la transaction», argumente Sébastien de Lafond. Avec les mandats exclusifs, les logements sont vendus plus rapidement, en général moins de trois mois, contre plus du double avec un mandat simple.


Aujourd’hui, les mandats exclusifs représentent 30% des transactions immobilières, contre 15%, il y a dix ans. «Si vous recevez une offre inférieure à la valeur du bien, une agence, avec un mandat simple, sera tentée de vous la faire accepter pour ne pas risquer de perdre l’affaire. En revanche, avec un mandat exclusif, l’agence prendra le temps d’étudier avec vous l’offre, quitte à vous conseiller de la refuser».

3°) Cacher les défauts
L’appartement que vous vendez est un rez-de-chaussée. Surtout, ne cherchez pas à le cacher. Précisez-le dans l’annonce mais ne le mettez pas forcément en avant. Idem pour l’humidité, lorsque vous faites visiter votre appartement ou votre maison. Ne cherchez pas à dissimuler des traces sur les murs. Le cacher serait une faute grave. «Il faut accepter les défauts de votre bien, souligne Sébastien de Lafond. Nier l’évidence, c’est contre-productif».
Tous les logements ont un défaut. Sans mentir, vous devez trouver la manière de faire ressortir les atours de votre bien. En revanche, il ne vous sera jamais reproché de ne pas préciser, dans votre annonce, que voisins sont bruyants. C’est à l’acheteur de s’en rendre compte par lui-même.

4°) Choisir un ami comme agent immobilier
Pour estimer correctement votre bien, privilégiez un professionnel dont l’agence est située dans votre quartier. Évitez les soi-disant «amis» qui ne connaissent pas le quartier et vous proposeront un prix inadapté au profil de votre logement. Il est d’autant plus indispensable que ces informations soient crédibles que les acheteurs sont de plus en plus exigeants. Avant de choisir votre agent, renseignez-vous sur son profil: a-t-il de bonnes recommandations? Les avis des clients sont-ils positifs? Sa compétence sur le marché local est-elle prouvée?

5°) Se tromper de saison
Pour vendre, la saison idéale est le printemps. Privilégiez plutôt le deuxième ou le troisième trimestre, au moment où le marché est le plus actif, pour espérer en tirer un meilleur prix. La plupart des familles avec des enfants souhaitent changer de logement pendant les grandes vacances scolaires. Ceci afin de déménager avant septembre et préparer la rentrée dans les meilleures conditions. Pour les maisons au bord de l’eau, la période idéale se situe entre mars et septembre. Si vous loupez le coche, ne tardez pas trop après. «Pas plus de trois mois dans le cas d’un marché liquide et de six mois pour un marché non liquide», précise Sébastien de Lafond. C’est rarement bon de garder trop longtemps un bien sûr le marché.


J'espère que nos conseils vous ont aidés, nous sommes disponible pour estimer votre bien en toute confidentialité et sans engagement ! https://capitaleimmo.fr/estimation-paris-15/
Capitale immobilier
 
Message(s) : 1
Inscription : Jeu 2 Mai 2019 14:53

Retour vers Paris (75)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron