Marché immobilier

Kel Quartier a créé en Novembre 2011 un Indice de Perception du marché Immobilier, appelé IPIM, afin de comprendre les perspectives d’évolution du marché immobilier.

 

25 Octobre 2013
Une très forte opposition des agents immobiliers aux lois Duflot.
Perspectives sombres pour le marché immobilier en 2014 selon les agents immobiliers.
Les agents immobiliers pensent que les prix vont continuer à baisser partout en France en 2014, même à Paris intra-muros.

Les agents immobiliers montrent une forte opposition et une inquiétude aux lois Duflot qui ciblent le marché locatif selon une enquête réalisée auprès de 153 agents immobiliers répartis sur toute la France :
- « Très inquiet des prochaines lois Duflot, qui risquent de plomber le marché locatif et déresponsabiliser totalement les locataires... », agent immobilier en Haute-Savoie (74)
- « Hélas l’année 2014 est inquiétante : élection municipale, loi alur, loi duflot, gouvernement peu coopératif. », agent immobilier en Gironde (33)
- « Principalement actif sur le marché locatif, Madame Duflot risque de nous faire très mal », agent immobilier dans les Bouches-du-Rhône (13)
- « La loi Duflot va faire perdre des emplois sur les locations temporaires », agent immobilier à Paris (75)
- « Je crains que les "nouvelles" dispositions de l’Etat engendre un bouleversement inverse à ce qui est recherché », agent immobilier à Paris (75)

Les perspectives d’évolution du marché immobilier sont très mauvaises pour 2014 avec un Indice de Perception du marché Immobilier calculé par Kel Quartier qui a atteint un niveau plancher à 29 (sur 100) alors qu’il était de 39 en Novembre 2011. Prochaine enquête en janvier 2014.

Les agences immobilières ne sont plus que 41% à déclarer une situation financière moyenne ou bonne (contre 78% deux ans auparavant en 2011), fragilisées par la forte baisse des ventes dans l’ancien en 2012 et une reprise molle en 2013.

Les perspectives sur 2014 sont noires avec 56% des agents immobiliers qui pensent que leur situation financière va se dégrader en 2014.

Les agents immobiliers restent convaincus à 82% qu’une crise immobilière dans les cinq prochaines années est fortement probable.

Néanmoins, deux notes positives :
- Les agents immobiliers sont une majorité à penser que c’est le bon moment d’acheter (77%)
- Les perspectives à court terme (12 mois) sont bien meilleures qu’en 2011 qui annonçait déjà une année 2012 noire

La moitié des agents immobiliers (56%) pensent que les prix immobiliers vont continuer de baisser en 2014 tandis que l’autre moitié pense qu’ils ne vont pas bouger. Même à Paris-intra-muros où ils sont 44% à penser que les prix vont baisser en 2014.
- « Les prix baissent », agent immobilier dans la Meurthe-et-Moselle (54)
- « Dans notre secteur particulier, proche de l’Espagne, la crise est importante, en résidences secondaires. Les prix sont encore trop élevés. », agent immobilier dans les Pyrénées-Orientales (66)
- « Les vendeurs dans la région baissent leur prix » agent immobilier dans l’Hérault (34)
- « Prix surévalués », agent immobilier dans le Var (83)
- « Le marché immobilier dans la commune de Boulogne-Billancourt est en période de réajustement - normalisation des prix par rapport à la qualité de l’immeuble, à l’emplacement et à l’état du bien. Les prix sont encore loin de leur juste valeur », agent immobilier à Boulogne-Billancourt (92)

Télécharger l’étude : IPIM d’Octobre 2013