CARTES

AVIS

  • › Quartier recommandé
    •  Oui
    •  Non

Transports

  • › Transports en commun
    •  Très bien desservi. Proche de tout.
    •  Bien desservi.
    •  Correctement desservi.
    •  Mal desservi.
    •  Très mal desservi. Loin de tout.
  • › Circulation routière
    •  Circulation très agréable. Jamais de bouchons.
    •  Circulation facile et agréable.
    •  Circulation praticable.
    •  Circulation chargée.
    •  Circulation dangereuse. Bouchons quotidiens.
  • › Stationnement
    •  Stationnement souvent libre et ample.
    •  Il y a toujours une place dans la rue.
    •  On trouve une place facilement et pas trop loin.
    •  Difficile de trouver une place.
    •  Un cauchemar pour se stationner. Il manque cruellement de places de stationnement.

Cadre de vie

  • › Sécurité
    •  Je m’y sens en sécurité à toute heure du jour et de la nuit.
    •  Le quartier est sûr.
    •  Je n'ai pas eu connaissance de problèmes de sécurité. Le lieu me semble sûr.
    •  Un peu d'insécurité. Quelques incivilités ou manque d'éclairage public.
    •  Je ne m'y sens pas en sécurité. Le manque de sécurité est un problème préoccupant.
  • › Tranquilité de la rue
    •  Tranquilité absolue. On se croirait dans un temple bouddhiste.
    •  Il arrive de façon très exceptionnelle qu'il y ait du bruit.
    •  Peu de bruit provenant de la rue et de la circulation.
    •  Souvent bruyant.
    •  Très bruyant. Le chantier continuel.
  • › Qualité de l'air
    •  L'air est frais et sain. Comme en haute montagne.
    •  Bonne qualité de l'air.
    •  Qualité correcte de l'air.
    •  L'air est pollué.
    •  L'air est très pollué limite irrespirable
  • › Propreté et mobilier urbain
    •  Environnement exceptionnel. Une vraie carte postale.
    •  Environnement propre et bien entretenu.
    •  Environnement correctement entretenu.
    •  Environnement dégradé et pas assez entretenu.
    •  Environnement pourri et délabré.
  • › Voisins et habitants
    •  Voisins ou habitants sympathiques et chaleureux. Entraide régulière.
    •  Bonne entente avec les voisins ou les habitants. Entraide occasionnelle.
    •  Contacts cordiaux avec les voisins ou les habitants.
    •  Pas de contacts avec les voisins et les habitants. Anonymat complet.
    •  Voisins ou habitants agressifs et méchants.
  • › Réputation du quartier
    •  Tout le monde rêve de vivre ici.
    •  Beaucoup de bien en est dit.
    •  Connu ni en bien ni en mal.
    •  Image dégradée du lieu.
    •  Personne ne veut vivre ici.

Loisirs et commerces

  • › Culture ou sport
    •  Je sors systématiquement dans le quartier à pied.
    •  Je sors souvent dans le quartier.
    •  Je sors aussi souvent dans le quartier que dans un autre quartier.
    •  Je sors souvent dans un autre quartier.
    •  Rien à faire! Je sors systématiquement dans un autre quartier.
  • › Espaces verts et verdure
    •  La végétation est omniprésente. Le quartier est un jardin à lui tout seul.
    •  Les rues sont bordées d'arbres. Un vrai parc où aller courir.
    •  De la végétation un peu partout.
    •  Quelques arbres. Beaucoup de béton et d'infrastructures.
    •  Absence totale de végétation. Au mieux des pots de fleurs sur les balcons.
  • › Commerce alimentaire
    •  Je fais systématiquement mes courses à pied.
    •  Je fais souvent mes courses à pied.
    •  Je fais uniquement mes achats de dépannage à pied.
    •  Je fais souvent mes courses en voiture.
    •  Je fais systématiquement mes courses en voiture.
  • › Restaurants, cafés et bars
    •  Je sors systématiquement dans le quartier à pied.
    •  Je sors souvent dans le quartier.
    •  Je sors aussi souvent dans le quartier que dans un autre quartier.
    •  Je sors souvent dans un autre quartier.
    •  La zone! Je sors systématiquement dans un autre quartier.
  • › Prix des magasins
    •  Prix très bons marchés.
    •  Prix bons marchés.
    •  Prix corrects.
    •  Prix élevés.
    •  Hors de prix.

INFOS LOCALES

Partager:
Commune : Oze
Carte : Habitants - Revenu moyen

Oze

Titre img
Oze est un village du département des Hautes-Alpes (05400). Les 90 habitants sont très âgés, plutôt propriétaires de leur logement (68 %). On y trouve de très nombreuses résidences secondaires (41 %). La zone est un désert médical de généralistes ...
Titre img
Oze est un village du département des Hautes-Alpes (05400). Les 90 habitants sont très âgés, plutôt propriétaires de leur logement (68 %). On y trouve de très nombreuses résidences secondaires (41 %). La zone est un désert médical de généralistes (aucun généraliste).
La taxe d'habitation, payée par l'occupant locataire ou propriétaire, est faible (15 %) et la taxe foncière y compris ordures ménagères est faible (28 %). Le maire est Rémy FREY.
Le climat est plutôt sec (809 mm par an) et ensoleillé (2264 heures par an).

Les points clés du quartier

Revenu moyen
ND
Crèches, écoles et lycées
0 étab./km²
Taxe habitation
15 %
Commerces
ND
Logement social HLM
0 %
Type de quartier
Hameau et village
Défaut (© Kel Quartier)
Défaut (© Kel Quartier)
Défaut (© Kel Quartier)
Défaut (© Kel Quartier)
Défaut (© Kel Quartier)
Défaut (© Kel Quartier)
Aucun avis

Les avis des habitants du quartier

Pas encore de recommandandation pour le quartier

Rechercher un lieu

 Chargement en cours
Agrandir la carte

Revenu moyen

Euros
                       
>50 000
Revenus aisés
<20 000
Petits revenus
Source : estimation Kelquartier sur la base de l'Insee-DGFiP 2009 (le plus récent)

Immobilier - Oze

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Taxe habitation - Oze. La taxe d'habitation est de 15 %

Bon à savoir : La taxe d'habitation que vous allez payer varie très fortement d'une commune à l'autre et dépend de la situation financière de la commune comme de ses autres recettes notamment auprès des sociétés.
Les plus privilégiés sont les habitants des communes avec de nombreuses sociétés comme Paris et La Défense (Puteaux et Courbevoie) qui récoltent beaucoup avec la CET (anciennement taxe professionnelle) et peuvent se permettre d'avoir une des taxes d'habitation les plus basses de France.
Définition : La taxe d'habitation est un impôt payé en novembre de chaque année par toute personne qui occupait un logement au 1er janvier de l'année.
C'est-à-dire payée par le locataire (même s'il a déménagé depuis) ou à défaut le propriétaire. La taxe d'habitation est le seul impôt directement payé par le locataire car c'est le propriétaire qui paye la taxe foncière et la taxe d'enlèvement sur les ordures ménagères, cette dernière étant normalement incluse dans les charges du locataire.
La taxe d'habitation est calculée en multipliant le taux d'imposition à la valeur locative du bâtiment (qui n'a presque pas bougé depuis 40 ans) moins les abattements.

Taxe foncière (yc TEOM) - Oze. La taxe foncière y compris la taxe d'enlèvement des ordures ménagères est de 51 %

Bon à savoir : Si vous êtes locataire vous n'êtes concerné que par la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) qui est déjà incluse dans les charges que vous payez chaque mois.
En tant que propriétaire, la taxe foncière que vous allez payer varie très fortement d'une commune à l'autre et dépend de la situation financière de la commune comme de ses autres recettes comme la taxe d'habitation et la CET payé par les sociétés.
Comme pour la taxe d'habitation, les plus privliégiés sont les habitants des communes avec de nombreuses sociétés comme Paris et La Défense (Puteaux et Courbevoie) qui récoltent beaucoup avec la CET (anciennement taxe professionnelle) même si les taux ont très fortement augmenté ses dernières années.
Définition : La taxe foncière est un impôt local réclamé au propriétaire et payé en octobre de chaque année.
L'avis d'imposition de la taxe foncière s'accompagne de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM) qui à l'inverse de la taxe foncière peut être réintégrée dans les charges du locataire. Cet impôt finance les communes aux côtés de la taxe d'habitation payé par le locataire ou, en cas d'absence de locataire, par le propriétaire et la CET payée par les entreprises.
La taxe est calculée sur la base de la valeur locative du bien et en cas de résidence principale, cette base d'imposition est diminuée d'abattements en fonction de la taille de la famille et de ses revenus.

Logement social HLM - Oze. Le pourcentage d'HLM est de 0 %

Bon à savoir : Le taux d'HLM en France est proche de 20% soit l'équivalent du seuil de mixité social imposé aux grandes communes. La présence d'HLM favorise la mixité sociale qui est un critère apprécié par les Français lorsqu'ils jugent le quartier où ils ont habité.
Néanmoins, il existe de grandes disparités d'une commune à l'autre : certaines communes n'ont aucun HLM alors que d'autres en possèdent une majorité écrasante.
Ces communes semblent souvent une population socialement homogène que certains décideurs n'ont pas hésité à appeler avec controverse des « ghettos de riches » et des « ghettos de pauvres ».
Définition : Une habitation à loyer modéré (HLM) est un logement destiné aux familles de ressources modestes et qui bénéficie d'un financement public.
La France compte 4,5 millions de logements sociaux qui représentent près de la moitié du marché locatif. Les HLM hébergent plus de 12 millions de Français.

Propriétaires (vs. locataires) - Oze. Le pourcentage de propriétaires est de 68 %

Bon à savoir : Une mixité de propriétaires et de locataires est souvent conseillée pour garantir un bon entretien de l'immeuble et est souvent synonyme d'attractivité du quartier.
En effet, plus les propriétaires sont nombreux, plus la probabilité que l'immeuble soit bien entretenu est élevée, les propriétaires étant incités à investir dans leur immeuble afin d'améliorer leur qualité de vie de tous les jours.
A l'inverse, dans les quartiers où on trouve une majorité de locataires, il est souvent reproché aux propriétaires un manque d'entretien des immeubles, le plus visible étant une absence du ravalement de la façade de rue. La logique financière ayant pris le pas sur le bon vivre notamment quand les propriétaires sont des particuliers plus sensibles au court terme et non des institutionnels qui peuvent investir dans la durée.
Attention à ne pas privilégier néanmoins les quartiers qui ne concentrent que des propriétaires souvent synonymes d'isolement et de manque d'attractivité.
Définition : Propriétaires (vs. locataires) correspond au pourcentage de personnes résidant dans le quartieret qui sont propriétaires de leur logement.

Résidences secondaires - Oze. Le pourcentage de résidences secondaires est de 41 %

Bon à savoir : Les résidences secondaires sont particulièrement nombreuses dans les zones touristiques du littoral et en zone rurale. Elles attirent surtout des propriétaires extérieurs à la région souvent franciliens et provenant des départements limitrophes. Un propriétaire occupe sa résidence secondaire en moyenne 7 week-ends par an pour un total de 30 jours par an.
Un fort taux de résidences secondaires montre que la zone est attractive et touristique, que l'économie locale s'organise autour de celle-ci et que la zone animée pendant les périodes estivales (littoral), hivernales (montagne) et pendant les vacances.
A Paris, on trouve très peu de résidences secondaires pour la plupart appartenant à des étrangers notamment dans le Triangle d'Or (Paris 8e) et les îles Saint Louis et de la Cité (Paris 4e). L'augmentation des prix immobiliers de ses dernières années n'est pas donc pas due aux achats de biens immobiliers par les étrangers.
Définition : Les résidences secondaires sont des logements utilisés par leurs propriétaires pour les week-ends, les loisirs et les vacances. Sont également considérées comme résidences secondaires les logements meublés loués et à louer pour des séjours touristiques.

Ancienneté du logement - Oze. La date moyenne de construction des logements est de 1965

Bon à savoir : La mixité au sein d'un quartier d'immeubles anciens et neufs est synonyme de dynamisme et d'une histoire. Cette mixité est un critère apprécié par les Français lorsqu'ils jugent le quartier où ils ont habité.
Les quartiers composés uniquement d'immeubles anciens où la protection du patrimoine est exacerbée peut être vécue comme une création d'un décor infantile pour touristes, comme si l'on se trouvait à Disneyland où les habitants se baladent au milieu d'une maquette géante.
A l'inverse, les quartiers composés uniquement d'immeubles neufs peuvent être dépourvus dans l'immédiat d'emplois, de commerces de proximité, de crèches, d'écoles et de transports en commun de même qu'ils attirent souvent un seul type population, souvent les jeunes familles avec enfants ne répondant pas aux besoins des autres populations.
Définition : La date de construction correspond à la moyenne des medianes des dates de construction de chaque logement.

Logements vacants - Oze. Le pourcentage de logements vacants est de 4 %

Bon à savoir : Dans les villes, un taux de logements vacants non-nul atteste souvent d'un dynamisme de quartier où les habitations se renouvellent régulièrement.
Au contraire, dans les zones rurales où le taux de logements vacances est élevé, les habitations sont souvent laissées à l'abandon. Au niveau de la France, la moitié des logements vacants sont laissés en ruine.
Définition : Un logement vacant est un logement inoccupé se trouvant dans l'un des cas suivants :
- proposé à la vente, à la location ;
- déjà attribué à un acheteur ou un locataire et en attente d'occupation ;
- en attente de règlement de succession ;
- conservé par un employeur pour un usage futur au profit d'un de ses employés ;
- gardé vacant et sans affectation précise par le propriétaire (exemple un logement très vétuste...).

Absence de chauffage central - Oze. Le pourcentage de logements sans chauffage central est de 25 %

Bon à savoir : Le chauffage central est un élément de confort très important qui contribue à la qualité interne du logement aux côtés de la présence de WC et de salle de bain (confort sanitaire).
On trouve une absence de chauffage central dans les petits logements d'immeubles anciens et dans les résidences secondaires qui privilégient un chauffage dit tout électrique souvent plus onéreux et le combustible au bois.
Si le chauffage est électrique, il est important que l'installation soit encastrée et les fils protégés. 95% des résidences principales en France possèdent un chauffage central.
Définition : Le chauffage est dit central lorsqu'il est collectif c'est-à-dire commun aux logements de l'immeuble et lorsqu'il est individuel c'est-à-dire s'il est propre au logement, et ce indépendamment du type de combustible.
Le chauffage « tout électrique » à radiateurs muraux, la cuisinière chauffante et les cheminées ne sont pas considérés comme du chauffage central.

Petites surfaces (<40 m2) - Oze. Le pourcentage de petites surfaces (<40 m²) est de 2 %

Bon à savoir : La surface est l'élément clé du confort d'un logement. Un Français dispose en moyenne de 40 m² mais les hétérogénéités sont fortes entre les zones et entre les types de populations.
A moins de 18 m² par personne, le logement est alors surpeuplé et c'est les jeunes qui davantage par le surpeuplement. Les centre-ville et les zones étudiantes sont souvent des quartiers de petits logements au confort limité.
Plus l'âge augmente, plus la surface habitée est grande. Plus la ville est grande notamment Paris avec ses 32 m² par habitant, plus la surface diminue. Une personne seule dispose également en moyenne de 30 m² de plus qu'un cohabitant.
Définition : Les petites surfaces correspondent aux résidences principales dont la surface est inférieure à 40 m².

Cotisation Foncière des Entreprises - Oze. La Contribution économique territoriale payée par les entreprises est de ND

Bon à savoir : La Contribution Economique Territoriale (CET) est le nom de la taxe payée par les entreprises remplaçant l'ancienne taxe professionnelle supprimée en 2009.
C'est un élément clé du budget d'une commune. Les plus privilégiés sont les habitants des communes avec de nombreuses sociétés comme Paris et La Défense (Puteaux et Courbevoie) qui récoltent beaucoup avec la CET et peuvent se permettre d'avoir une des taxes d'habitation les plus basses de France.
Définition : La Contribution Economique Territoriale (CET) est la somme de deux cotisations :
- la cotisation foncière des entreprises (CFE) ;
- la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).

Taxe professionnelle - Oze. L'ancienne taxe professionnelle était de 26 %

Bon à savoir : La taxe professionnelle a été supprimée en 2009 mais a été remplacé par la Contribution Economique Territoriale (CET) toujours payée par les entreprises.
La CET est désormais un élément clé du budget d'une commune. Les plus privilégiés sont les habitants des communes avec de nombreuses sociétés comme Paris et La Défense (Puteaux et Courbevoie) qui récoltent beaucoup avec la CET et peuvent se permettre d'avoir une des taxes d'habitation les plus basses de France.
Définition : La taxe professionnelle de la commune était payé par les entreprises jusqu'en 2009 et a été depuis remplacé par la Contribution Economique Territoriale (CET).

Densité de logements - Oze. La densité de logements est <1 log./ha

Bon à savoir : La densité de logements contribue à augmenter la qualité de vie en permettant la présence d'un bon tissu de commerces de proximité et d'un réseau de transport en commun efficace.
Une ville écologique a une densité élevée luttant contre l'étalement urbain et les déplacements « tout voiture » caractéristiques d'une faible densité.
Trop dense, une ville peut néanmoins devenir étouffante si elle ne laisse pas de place suffisante aux piétons en créant des espaces de vie avec ses trottoirs, places et jardins.
A l'inverse, une faible densité en ville montre soit la présence de bureaux, d'industries et de maisons individuelles soit que l'urbanisation n'est pas homogène et que de nombreux espaces vides et de transitions existent. Ces zones sont caractéristiques de déplacements « tout voiture » et d'une faible présence de commerces de proximité.
Une attention toute particulière doit être faite aux espaces vides et de transitions (rues, promenades, square, loggia, patio,?) qui influe sur la perception de la densité. C'est ainsi que la densité est souvent perçue comme élevée dans les grands ensembles, tours et barres, alors qu'elle bien inférieure aux densités des centre-villes.
Définition : La densité de logements correspond au nombre de logements par hectare.

Type de maison - Oze. En un mot, le type logement est : Maisons récentes

Bon à savoir : En croisant toutes les données d'immobilier, nous pouvons identifier certains types de quartier :
- le centre-ville, dense et animé ;
- les quartiers composés uniquement de locataires ;
- les quartiers avec également des maisons de ville ;
- les zones récentes avec des maisons individuelles ;
- les zones plus anciennes avec des maisons individuelles ;
- les zones laissées à l'abandon ;
- les zones de résidences secondaires.
Il est intéressant de situer le centre-ville et sa distance par rapport à son quartier et de comprendre quelles sont les zones plates (maisons) et de tourisme (résidences secondaires).
Définition : Kel Quartier a réalisé une typologie automatique des quartiers et des communes sur la base des caractéristiques des logements, leur ancienneté, la part de propriétaires et leur densité.
Kel Quartier a retenu 7 types de logements à savoir le centre ville, à louer, les appartements et maisons de ville, les maisons récentes, les maisons anciennes, à l'abandon et les résidences secondaires.

Habitants - Oze

Carte Habitants Oze Comparé aux communes voisines
Revenu moyen ND   22900 euros
Chômage 6 % 8 %
Age moyen 46 ans 46 ans
Densité de population 10 hab/km² 20 hab/km²
Croissance démographique 7 % 7 %
Enfants et adolescents 22 % 22 %
Transport vers lieu de travail 89 % 74 %
Bacheliers 47 % 42 %
Lieu de travail 26 % 41 %
Taux de fécondité 13 % 10 %
Rentes, retraites, etc. ND   11400 euros
Ménages imposés ND   49 %
Personnes âgées 33 % 34 %
Cadres 44 % 60 %
Employés et ouvriers 56 % 40 %
Retraités 39 % 37 %
Taille moyenne des ménages 1,9 hab./ménage 2,1 hab./ménage

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition :

Chômage - Oze. Le taux de chômage est de 6 %

Bon à savoir : Cette mesure est complexe. Les frontières entre emploi, chômage et inactivité ne sont pas toujours faciles à établir. - En cours de rédaction
Définition :

Age moyen - Oze. L'âge moyen est de 46 ans

Bon à savoir : Cette donnée permet d'identifier les quartiers les plus dynamiques (les plus jeunes) ou les plus calmes avec généralement les structures sociales, sportives et culturelles adptées à la population. - En cours de rédaction
Définition :

Densité de population - Oze. Il y a 10 hab/km²

Bon à savoir : La densité de population caractérise le niveau d'occupation du quartier par des habitations (à défaut de parcs ou d'avenues aérées) ainsi que la taille des habitats collectifs (bâtiments de 3 ou 15 étages). - En cours de rédaction
Définition :

Croissance démographique - Oze. La croissance démographique est de 7 %

Bon à savoir : Cette évolution vous indique le dynamisme du quartier ou de la commune et son attractivité. - En cours de rédaction
Définition :

Enfants et adolescents - Oze. La part des moins de 20 ans est de 22 %

Bon à savoir : En cours de rédaction
Définition :

Transport vers lieu de travail - Oze. Le pourcentage de personnes qui utilisent leur voiture ou 2 roues pour aller travailler est de 89 %

Bon à savoir : Les transports en commun permettent-ils de desservir efficacement les principales zones d'emploi ? - En cours de rédaction
Définition :

Bacheliers - Oze. Le pourcentage de bacheliers est de 47 %

Bon à savoir : Cet indicateur donne une vision du niveau de réussite scolaire de la population résidente du quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Lieu de travail - Oze. Le pourcentage de personnes qui travaillent dans la commune est de 26 %

Bon à savoir : Cette donnée vous permet d'apprécier si la commune en question est plutôt active économiquement ou une banlieue dortoir : de la vie uniquement soir et WE ou toute la semaine. - En cours de rédaction
Définition :

Taux de fécondité - Oze. Le taux de fécondité est de 13 %

Bon à savoir : Le taux de fécondité indique des quartiers plutôt familiaux et jeunes. - En cours de rédaction
Définition :

Rentes, retraites, etc. - Oze. Les rentes, retraites, etc par ménage s'élèvent à ND

Bon à savoir : En complément du revenu moyen et croisé avec l'âge moyen de la population, les revenus non salariaux permettent d'apprécier les zones composées de propriétaires de forts patrimoines ou de sociétés largement bénéficiaires.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition :

Ménages imposés - Oze. La part des ménages imposés est de ND

Bon à savoir : En complément du revenu moyen, la part des ménages imposés permet de complèter son analyse de la richesse de la zone observée.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition :

Personnes âgées - Oze. La part des personnes âgées est de 33 %

Bon à savoir : En cours de rédaction
Définition :

Cadres - Oze. Le pourcentage de cadres est de 44 %

Bon à savoir : Les catégories socioprofessionnelles donnent une vision du type de population active résidant dans le quartier. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Employés et ouvriers - Oze. Le pourcentage d'employés et d'ouvriers est de 56 %

Bon à savoir : Les catégories socioprofessionnelles donnent une vision du type de population active résidant dans le quartier. - En cours de rédaction
Définition : Le chômage représente l'ensemble des personnes de 15 ans et plus, privées d'emploi et en recherchant un, au sens du BIT. - En cours de rédaction

Retraités - Oze. Le pourcentage de retraités est de 39 %

Bon à savoir : Le % de retraités donne une vision complémentaire à la donnée d'âge moyen de la population résidente. - En cours de rédaction
Définition : L'âge moyen de la population résidente est estimé selon le nombre d'habitants présent dans chaque classe d'âge (utilisation de la segmentation INSEE en 10 classes). - En cours de rédaction

Taille moyenne des ménages - Oze. Il y a 1,9 hab./ménage

Bon à savoir : La taille des familles indique si le quartier sera plutôt orienté jeune et célibataires (souvent des quartiers dynamiques) ou plutôt famille avec les équipements collectifs nécessaires. - En cours de rédaction
Définition : Calcul réalisé par Kel Quartier : nombre d'habitants par km² selon la surface totale du quartier ou de la commune. - En cours de rédaction

Environnement - Oze

Carte Environnement Oze Comparé aux communes voisines
Transports publics 0 tran./km² 0,9 tran./km²
Précipitations annuelles 809 mm par an 813 mm par an
Ensoleillement annuel 2264 heures par an 2252 heures par an
Equipements sportifs 0 équip./km² 7,3 équip./km²
Distance à l'aéroport 2,7 km 3,8 km
Distance centrale nucléaire 81,2 km 82,2 km
Espaces verts 100 % 99 %
Ville et villages fleuris Aucune fleur   NA
Utilisation de la voiture 17 % 15 %
Type de quartier Hameau et village   NA
Type de paysage Campagne   NA

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Transports publics - Oze. Il y a 0 tran./km²

Bon à savoir : Le quartier ou la commune sont-ils très bien desservis en transports en commun ? - En cours de rédaction
Définition :

Précipitations annuelles - Oze. Il pleut 809 mm par an

Bon à savoir : Si vous ne connaissez pas la région, faut-il prévoir un ciré ? - En cours de rédaction
Définition :

Ensoleillement annuel - Oze. Il y a du soleil 2264 heures par an

Bon à savoir : Si vous ne connaissez pas la région, le béret est-il de mise ? - En cours de rédaction
Définition :

Equipements sportifs - Oze. Il y a 0 équip./km²

Bon à savoir : Appréciez l'accessibilité et l'offre en équipements sportifs de chaque quartier et commune. - En cours de rédaction
Définition :

Distance à l'aéroport - Oze. L'aéroport le plsu proche est à 2,7 km

Bon à savoir : Les gênes occasionnées par la proximité d'un aéroport ne sont plus à démontrer, tant du point de vue du bruit que de la pollution occasionnée, cette indication de distance est à rapprocher avec les couloirs aériens utilisés. - En cours de rédaction
Définition :

Distance centrale nucléaire - Oze. La centrale nucléaire la plus proche est à 81,2 km

Bon à savoir : En dehors des risques potentiels, la plupart du temps plus subjectifs que rationnels, la proximité d'une centrale nucléaire vis-à-vis de son habitat risque d'en dégrader le paysage (certaines personnes peuvent néanmoins apprécier ce type d'architecture). - En cours de rédaction
Définition :

Espaces verts - Oze. La part des espaces verts est 100 %

Bon à savoir : Appréciez la respiration urbaine proposée au sein de chaque quartier et commune. - En cours de rédaction
Définition :

Ville et villages fleuris - Oze. Label Villes et Villages fleuris : Aucune fleur

Bon à savoir : L'attribution du label Villes et Villages Fleuris s'effectue sur la base d'une série de critères définis par le CNVVF :
- La motivation pour l'obtention du label.
- La démarche globale de valorisation communale par le végétal et de fleurissement.
- Les actions d'animation et de promotion de cette démarche auprès de la population, des touristes et des acteurs pouvant être concernés.
- La présentation du patrimoine végétal et du fleurissement.
- Les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité.
- Les actions complémentaires mises en oeuvre pour favoriser la qualité des espaces publics (mobilier, voirie, façades, enseignes, propreté...).
- La cohérence des aménagements paysagers et de leur gestion selon les différents lieux de la commune. - En cours de rédaction
Définition :

Utilisation de la voiture - Oze. La part des ménages sans voiture est de 17 %

Bon à savoir : Une forte part de ménages sans voiture indique généralement des zones urbaines très bien désservies en transports en communs. Les zones les plus agées voient aussi naturellement cet indicateur augmenté des personnes ne conduisant plus par contrainte physique, de réflexes ou peur de l'accident. - En cours de rédaction
Définition :

Type de quartier - Oze. En un mot, le type de quartier est Hameau et village

Bon à savoir : Une caractérisation des quartiers et communes entre eux réalisée par Kel Quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Type de paysage - Oze. En un mot, le type de paysage est Campagne

Bon à savoir : Une caractérisation des quartiers et communes entre eux réalisée par Kel Quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Education - Oze

Carte Education Oze Comparé aux communes voisines
Crèches, écoles et lycées 0 étab./km² 1,4 étab./km²
Résultats des lycées NA   94 %
Sélectivité des lycées NA   0
Valeur ajoutée des lycées NA   6

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Crèches, écoles et lycées - Oze. Il y a 0 étab./km²

Bon à savoir : Appréciez l'accessibilité de l'offre scolaire de chaque quartier et commune. - En cours de rédaction
Définition :

Résultats des lycées - Oze. Les résultats au bac des lycées est de NA

Bon à savoir : Cette rubrique vous permet d'apprécier les résultats des lycées présents dans le quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Sélectivité des lycées - Oze. La sélectivité des lycées est de NA

Bon à savoir : Cette rubrique vous permet d'apprécier les résultats des lycées présents dans le quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Valeur ajoutée des lycées - Oze. La valeur ajoutée des lycées est de NA

Bon à savoir : Cette rubrique vous permet d'apprécier les résultats des lycées présents dans le quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Commerces et établissements - Oze

Carte Commerces et établissements Oze Comparé aux communes voisines
Bars, cafés et restaurants ND 0,1 tous les 100m
Commerces ND 0,5 tous les 100m
Médecins généralistes Aucun généraliste   500 hab./généraliste
Capacité d'accueil touristique 14 lits/km² 336,2 lits/km²
Type de commerce et animation Peu de commerces   NA
Croissance du nombre total d'établissements -14 % 40 %

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Bars, cafés et restaurants - Oze. Il y a ND

Bon à savoir : Selon vos préférences : cet indicateur vous permet d'apprécier si le quartier est plutôt animé ou pas dans la journée et le soir. - En cours de rédaction
Définition :

Commerces - Oze. Il y a ND

Bon à savoir : Un fort nombre indique la possibilité de faire à pied vos courses quotidiennes avec une bonne diversité d'enseignes et de services. - En cours de rédaction
Définition :

Médecins généralistes - Oze. Il y a Aucun généraliste

Bon à savoir : Appréciez l'accessibilité à l'offre de soins de chaque quartier et commune. - En cours de rédaction
Définition :

Capacité d'accueil touristique - Oze. Il y a 14 lits/km²

Bon à savoir : Les fortes densités en capacité d'accueil indiquent des zones, soit très touristiques, soit économiquement très dynamiques. - En cours de rédaction
Définition :

Type de commerce et animation - Oze. En 1 mot, le type de commerce est Peu de commerces

Bon à savoir : Une caractérisation des quartiers et communes entre eux réalisée par Kel Quartier. - En cours de rédaction
Définition :

Croissance du nombre total d'établissements - Oze. La croissance des établissements est de -14 %

Bon à savoir : Cette évolution vous permet de déterminer la dynamique économique de la commune ou du quartier.
Attention néanmoins à l'impact des autoentrepreneurs : en 2009 les créations d'entreprises ont atteint un niveau record (75 % de plus qu'en 2008). Ceci s'explique par le nouveau régime d'autoentrepreneur au sein de tous les secteurs d'activité et de toutes les régions. Plus de la moitié des créations de 2009 sont des autoentrepreneurs. - En cours de rédaction
Définition :

Politique - Oze

Revenu moyen - Oze. Le revenu moyen d'un ménage est de ND

Bon à savoir : Le niveau de revenu des ménages est un indicateur de la richesse des résidants.
Attention, cette estimation est parfois manquante ou peu fiable du fait des informations non fournies par la DGFiP pour conserver le secret statistique sur des zones à trop faible population. - En cours de rédaction
Définition : Le revenu par ménage est une estimation Kel Quartier basée sur le revenu médian des foyers fiscaux fourni par la DGFiP. - En cours de rédaction

Etiquette politique du maire - Oze. L'étiquette politique du maire est Rémy FREY (2014)

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

François Hollande 2e tour 2012 - Oze. François Hollande a obtenu au 2e tour 2012 64,2 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Rapport de force Gauche-Droite - Oze. Le poids de la majorité de gauche est de 56,4 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Nicolas Sarkozy 1e tour 2012 - Oze. Nicolas Sarkozy a obtenu au 1e tour 2012 22,5 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

François Hollande 1e tour 2012 - Oze. François Hollande a obtenu au 1e tour 2012 26,8 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Marine Le Pen 1e tour 2012 - Oze. Marine Le Pen a obtenu au 1e tour 2012 12,7 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Jean-Luc Mélenchon 1e tour 2012 - Oze. Jean-Luc Mélenchon a obtenu au 1e tour 2012 21,1 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

François Bayrou 1e tour 2012 - Oze. François Bayrou a obtenu au 1e tour 2012 12,7 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Eva Joly 1e tour 2012 - Oze. Eva Joly a obtenu au 1e tour 2012 0 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Nicolas Dupond-Aignan 1e tour 2012 - Oze. Nicolas Dupond-Aignan a obtenu au 1e tour 2012 2,8 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Philippe Poutou 1e tour 2012 - Oze. Philippe Poutou a obtenu au 1e tour 2012 0 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Taux d'abstention 1e tour 2012 - Oze. Le taux d'abstention au 1e tour 2012 est de 11 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Nicolas Sarkozy 2e tour 2012 - Oze. Nicolas Sarkozy a obtenu au 2e tour 2012 35,8 %

Bon à savoir : Découvrez la couleur politique des résidants de la commune et leurs nuances. - En cours de rédaction
Définition :

Dernière activité des forums

OFFRE DE PRÊT ENTRE PARTICULIERS EN FRANCE

AVEZ-VOUS BESOIN D'UN PRÊT ENTRE PARTICULIER EN TOUT SÉCURITÉ ? Bonjour, Madame, Monsieur. Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat ...

AVEZ-VOUS BESOIN D'UN PRÊT ENTRE PARTICULIER EN TOUT SÉCURITÉ ? Bonjour, Madame, Monsieur. Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto, pour la création de vos propres entreprises, pour vos besoins personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels allant de 2000? jusqu'à 900.000? avec un taux d'intérêt nominal de 2% quel que soit le montant. Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt le montant exact que vous souhaiteriez et la période de remboursement. Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels veuillez contacter adresse e-mail: kathleen.cassand07@gmail.com Nous somme a votre disponibilités 24/24 Heures pour votre satisfaction. NB: je ne prête qu'aux personnes successibles de me rembourser. Merci pour votre préhension Cordialement.

Financez vos projets en 72 heures

Madame & Monsieur, Prêt Sérieux Et Rapide en France, avez-vous un projet pour lequel vous recherchez vivement un financement ou un prêt? Mon nom est JEAN HERVE DAVID GUYOMARCH, je dispose d'un ...

Madame & Monsieur, Prêt Sérieux Et Rapide en France, avez-vous un projet pour lequel vous recherchez vivement un financement ou un prêt? Mon nom est JEAN HERVE DAVID GUYOMARCH, je dispose d'un capital de 1.000.000 euro qui sert à faire des prêts à partir de 1000 euro à 500.000. euro à toute personne sérieuse pour un intérêt de 2%. Si vous avez besoin de faire un prêt, veuillez noter les domaines dans lesquels je peux vous aider: * Financer * Prêts immobiliers * Prêts à l'investissement * Prêt automobile * Dette de consolidation * Marge de crédit * Deuxième hypothèques * Rachat de crédit * Prêts personnels. ,contacter moi pour plus d'information e-mail, Réponse rapide: ( jean.herve.david.guyomarch@gmail.com ) particulier en France | Belgique | Espagne | Suisse | Estonie | Canada | Portugal | Irlande | Italie | Guyane | French Polynesia | Guadeloupe | Martinique | Guyane | La Reunion | Saint-Pierre-et-Miquelon | Mayotte | ROMILLY-SUR-SEINE | SAINT-PERAY | BLOTZHEIM | Burundi | , Sur quelle site aviez vous trouvez mon annonce; ....................... ? Si vous êtes vraiment dans le besoin d'un prêt essayer de me contacter. E mail : jean.herve.david.guyomarch@gmail.com Téléphone:: +33 07 56 85 59 07 Merci de bien vouloir me répondre Mr,JEAN HERVE DAVID GUYOMARCH

Infos locales

Loisirs

Boulodrome / Site de Peche du Petit Buech

Service Public

Oze

Actualités du quartier

C'était il y a ... cent ans !

((C'était il y a 100 ans ...))

(JPEG)

Le 1er août 1914, par le jeu des alliances, la France se voit contrainte, pour la première fois de son Histoire, de déclencher la Mobilisation Générale des Armées

Le jour même, l'ordre est lancé à 15 h 55, pour le 2 août. Immédiatement relayé par télégrammes aux chefs de corps et de régiments, ainsi qu'aux préfets qui demandent de sonner le tocsin pour avertir les populations, partout en France. L'annonce ne provoque pas un enthousiasme immédiat, surtout en zone rurale où la presse est peu répandue, mais plutôt la stupeur et l'angoisse, alors que chacun est obsédé par la moisson encore sur pied et qu'il faut absolument faire dans les jours à venir.

A Oze, le tocsin est sonné le dimanche 2 août à 17 heures.

La population masculine du village est de 45 hommes, âgés de 20 à 85 ans. Seuls ceux de moins de 45 ans sont mobilisables. Parmi eux, "Julon" Cornand et Louis Manent, le fermier des Millou, tous deux boiteux, sont réformés, ainsi qu'Edouard Faure qui, à 21 ans, est déjà sourd. J.Joseph Bertrand et Auguste Faure, l'instituteur, pères de 6 enfants mineurs, sont ajournés. Quant à Jean Blanc, à 42 ans, ses jambes sont couvertes de varices aussi grosses que des grappes de raisin et l'armée préfère le laisser dans ses foyers. Ils sont donc 22 Ozois à être mobilisés au soir du 2 août 1914.

Soit plus des ¾ de la population active masculine !

Et puisqu'il faut partir ... ils tentent tant bien que mal de rassurer leurs femmes et leurs parents : ("Vaï, ne te bile pas ... Je serai de retour pour les vendanges ...")

Cinq Ozois de 20 à 23 ans sont déjà dans les casernes où ils effectuent leur service militaire. Les autres, munis de la feuille de route rose agraffée dans leur livret militaire, les rejoignent à Gap ou Briançon, par le train. Comme recommandé, ils emportent : "deux chemises, un caleçon, deux mouchoirs, une bonne paire de chaussures et des vivres pour une journée". Et bien sûr, pour obéir aux ordres, ils se sont fait couper les cheveux ! A la caserne, chacun reçoit son uniforme : pantalon rouge, veste bleue horizon, capote, képi, bretelles, caleçons, guêtres, ceinturon et brodequins à clous. Ainsi qu'un havresac garni de : bidon, peigne, boîte de graisse, 2 mouchoirs, savon, trousse de couture, pansements, gamelle, fourchette, cuillère et quart. Plus quelques vivres, 3 cartouchières et un porte-baïonnette. Sans oublier la plaque ovale d'aluminium qu'il doit porter autour du cou et où sont inscrits son nom et son numéro matricule. Ce n'est qu'une fois habillés "en soldat" que la stupeur de la mobilisation fait enfin place, sinon à l'enthousiasme, du moins à la détermination du devoir à accomplir.

Au village, il ne reste que les femmes, les hommes d'âge mûr et les enfants. Même les chevaux, les mulets et les ânes vont quitter le village, réquisitionnés eux aussi ... sauf les vieilles carnes .

Le président du conseil lance un appel : ("Debout, femmes françaises, jeunes enfants ... Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille. ")

Et pendant 4 ans ... les Ozoises ont tout assumé : les vieux parents, les enfants, le jardinage, les brebis, les volailles, la lessive - toutes choses qu'elles faisaient déjà avant la guerre - en y ajoutant : les moissons, les labours, les semailles, les foins, les fruits, la vente des bestiaux ... qui sont des travaux d'hommes. Avec une tenacité incroyable - sans le secours d'aucune mécanisation - elles ont été "chef d'exploitation", pour que tout soit en ordre au retour de leur "homme". Dans une lettre du 30 janvier 1916, Madame Itier écrit : ("Les femmes sont admirables [...] et mériteraient la Croix de l'Agriculture pour leur vaillance ! ")

Pour les hommes, les premiers mois de combat sont épouvantables et déciment le front.

A deux reprises, dès le mois de septembre 1914, les gendarmes se rendent à Véras pour annoncer qu'Anatole Itier, 27 ans, a été tué dans les Vosges, suivi neuf jours plus tard par son frère François, 28 ans, tombé dans la Meuse. Et les gendarmes reviennent début novembre. Leur beau-frère, le capitaine Léopold du Long-Pray, 33 ans, dont la femme et les enfants vivent à Véras, est mort dans la Somme ...

Pour les Ozois mobilisés, les jours et les mois passent dans la boue et l'enfer des tranchées. Au village, les travaux des champs se succèdent, tant bien que mal, sans les hommes. Leur nombre d'ailleurs ne cesse de diminuer. Quelques vieux meurent. Les jeunes des classes 17, 18 et 19 sont appelés en avance. En 1915, on rappelle même les hommes jusqu'à 55 ans ...

Et les gendarmes reviennent encore au village ... En 1916 pour Prosper Vial, 30 ans, de la Charrière et Ernest Allouis, 25 ans, du Champ de Doire, morts l'un à Verdun et l'autre au Fort de Vaux.

Ils reviennent encore ... en 1917, pour Louis Reynaud, 32 ans, de la place de l'église, tombé dans l'Aisne et ... en 1918, pour Jules Vial, 38 ans, frère de Prosper, tué à l'ennemi dans la Somme.

Un cinquième des gaillards du village ne reviendront jamais !

Sans compter "Milou" Roubaud, 21 ans, tué d'une balle dans le coeur en 1917, dans l'Aisne et qui, alors domicilié à Gap, n'a pas été enregistré à Oze.

Parmi ceux qui reviennent, complétement traumatisés, plusieurs sont blessés plus ou moins gravement. Robert Itier en Belgique en 1915 - Marcel Bermond, le père d'Yvan qui a un poumon traversé par une balle - Adrien Allouis, frère d'Ernest, dont la cuisse a été arrachée par un éclat d'obus et qui après un an et demi d'hôpital, est contraint d'abandonner la terre - Eugéne Blanc, père de Georges, gazé - Valentin Cornand, de la Charrière, blessé à l'épaule, puis retourné sur le front, avant d'être fait prisonnier ... Lucien Grimaud qui avait été gravement gazé en 1918 et rapatrié à Oze, y est "Mort pour la France" à 40 ans, quelques mois plus tard, laissant 5 jeunes enfants, adoptés par la Nation.

Cette horrible guerre de 14-18 a débuté il y a 100 ans. Elle a fait 9 millions de morts, dont 1,4 million de Français. Pratiquement chaque famille française a perdu un fils ou un frère.

La France entière se réunira par la pensée, pour commémorer la Mobilisation Générale de 1914 et le souvenir des "Poilus" : ce Vendredi 1er août 2014, en faisant sonner le tocsin à 16 h. L'occasion pour nous tous qui habitons le village de Prosper, Ernest, Louis, Jules, Milou, Lucien, Anatole et François, de penser à eux et à tous leurs camarades, pendant la sonnerie du tocsin et de rendre hommage à leur dévouement qui a contribué à sauver notre beau pays de l'invasion.

M.F.A

Bulletin municipalnuméro 56 - janvier à avril 2012

La majeure partie de ce bulletin est consacrée aux finances de la commune

En particulier, le budget primitif est détaillé en page 5.

La section d'investissement a été bâtie afin de terminer cette année la construction de la station d'épuration et l'extension du réseau d'eau au Champ de Doire, qui constituent, de loin, les plus grosses dépenses prévues.

Les recettes proviennent essentiellement des subventions. Mais, pour avoir une trésorerie suffisante avant le versement de celles-ci, il a fallu emprunter 160 000 € à court terme (2 ans), somme dont le remboursement est prévu en principe au cours de l'exercice 2012.

La section de fonctionnement comporte les rubriques habituelles.

Les taux des impôts locaux votés restent les mêmes qu'en 2011. Faute de connaître à temps les dotations de l'Etat, le conseil a minoré de 10 % celles de 2011. En revanche, il a majoré la GIR (Garantie Individuelle de Ressources) qui est prélevée sur nos finances (comme son nom ne l'indique pas) mais qui est seulement connue en fin d'exercice.

Changeant de sujet, je ne veux pas terminer sans signaler le joli geste du Comité des Fêtes. Ayant prévu un après-midi de dessin-peinture pour les enfants, les organisateurs ont invité les enfants des villages voisins à se joindre à ceux d'Oze. Le résultat ? Un franc succès puisque une douzaine d'enfants ont participé. Mais surtout un geste d'amitié que tout le monde appréciera.

Le maire

Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numero 55 septembre à décembre 2011

La chantier de la station d'épuration a commencé

Certains d'entre vous se demandent peut-être ce que sera notre station d'épuration et où en est sa construction.

Tous en connaissent, je crois, l'emplacement : au bas de l'Arousier, presque au confluent du torrent de la Charrière et de la Girouille. Nous avons choisi le type de station breveté par la firme Epur Nature sous le nom de "Bifiltre planté"®. C'est une station à deux étages de filtration superposés au lieu de deux bassins juxtaposés. Un tel agencement procure un gain de superficie et un prix moindre comparé au système conventionnel à deux bassins. L'arrivée des eaux usées se fera à travers les champs de l'Arousier et l'évacuation des eaux filtrées dans le torrent de la Charrière peu avant son confluent avec la Girouille.

Afin de ne pas diminuer la superficie cultivable à l'Arousier, et aussi pour éviter les zones trop humides, la piste d'accès partira du chemin allant au pompage et enjambera le torrent de la Charrière qui a été "busé". La première photo ci-après (page 2) montre la piste vue de l'Arousier (elle remonte vers le chemin du pompage) et le franchissement du torrent grâce aux buses. La deuxième montre le remblai de la piste et le diamètre des buses (on ne fait pas ce que l'on veut avec les cours d'eau ; il a fallu prévoir la crue centennale).

La dernière subvention nous a été attribuée le 30 juin. Dès lors, le financement était assuré. Après appel d'offre et signature des marchés, les travaux ont pu commencer début octobre. Ils ont été arrêtés à la demande des entreprises qui préféraient laisser passer l'hiver. Ils reprendront au printemps et ils seront combinés avec le complément d'équipement AEP du Champ de Doire.

Changeant de sujet, je voudrais pour finir souhaiter à tous les Ozois une très bonne année 2012 et vous convier tous au gâteau des Rois de la commune dont la date vous sera communiquée ultérieurement.

Le maire

Jean-Marie BERMOND

C'était il y a ... cent ans !

((C'était il y a 100 ans ...))

(JPEG)

Le 1er août 1914, par le jeu des alliances, la France se voit contrainte, pour la première fois de son Histoire, de déclencher la Mobilisation Générale des Armées

Le jour même, l'ordre est lancé à 15 h 55, pour le 2 août. Immédiatement relayé par télégrammes aux chefs de corps et de régiments, ainsi qu'aux préfets qui demandent de sonner le tocsin pour avertir les populations, partout en France. L'annonce ne provoque pas un enthousiasme immédiat, surtout en zone rurale où la presse est peu répandue, mais plutôt la stupeur et l'angoisse, alors que chacun est obsédé par la moisson encore sur pied et qu'il faut absolument faire dans les jours à venir.

A Oze, le tocsin est sonné le dimanche 2 août à 17 heures.

La population masculine du village est de 45 hommes, âgés de 20 à 85 ans. Seuls ceux de moins de 45 ans sont mobilisables. Parmi eux, "Julon" Cornand et Louis Manent, le fermier des Millou, tous deux boiteux, sont réformés, ainsi qu'Edouard Faure qui, à 21 ans, est déjà sourd. J.Joseph Bertrand et Auguste Faure, l'instituteur, pères de 6 enfants mineurs, sont ajournés. Quant à Jean Blanc, à 42 ans, ses jambes sont couvertes de varices aussi grosses que des grappes de raisin et l'armée préfère le laisser dans ses foyers. Ils sont donc 22 Ozois à être mobilisés au soir du 2 août 1914.

Soit plus des ¾ de la population active masculine !

Et puisqu'il faut partir ... ils tentent tant bien que mal de rassurer leurs femmes et leurs parents : ("Vaï, ne te bile pas ... Je serai de retour pour les vendanges ...")

Cinq Ozois de 20 à 23 ans sont déjà dans les casernes où ils effectuent leur service militaire. Les autres, munis de la feuille de route rose agraffée dans leur livret militaire, les rejoignent à Gap ou Briançon, par le train. Comme recommandé, ils emportent : "deux chemises, un caleçon, deux mouchoirs, une bonne paire de chaussures et des vivres pour une journée". Et bien sûr, pour obéir aux ordres, ils se sont fait couper les cheveux ! A la caserne, chacun reçoit son uniforme : pantalon rouge, veste bleue horizon, capote, képi, bretelles, caleçons, guêtres, ceinturon et brodequins à clous. Ainsi qu'un havresac garni de : bidon, peigne, boîte de graisse, 2 mouchoirs, savon, trousse de couture, pansements, gamelle, fourchette, cuillère et quart. Plus quelques vivres, 3 cartouchières et un porte-baïonnette. Sans oublier la plaque ovale d'aluminium qu'il doit porter autour du cou et où sont inscrits son nom et son numéro matricule. Ce n'est qu'une fois habillés "en soldat" que la stupeur de la mobilisation fait enfin place, sinon à l'enthousiasme, du moins à la détermination du devoir à accomplir.

Au village, il ne reste que les femmes, les hommes d'âge mûr et les enfants. Même les chevaux, les mulets et les ânes vont quitter le village, réquisitionnés eux aussi ... sauf les vieilles carnes .

Le président du conseil lance un appel : ("Debout, femmes françaises, jeunes enfants ... Remplacez sur le champ du travail ceux qui sont sur les champs de bataille. ")

Et pendant 4 ans ... les Ozoises ont tout assumé : les vieux parents, les enfants, le jardinage, les brebis, les volailles, la lessive - toutes choses qu'elles faisaient déjà avant la guerre - en y ajoutant : les moissons, les labours, les semailles, les foins, les fruits, la vente des bestiaux ... qui sont des travaux d'hommes. Avec une tenacité incroyable - sans le secours d'aucune mécanisation - elles ont été "chef d'exploitation", pour que tout soit en ordre au retour de leur "homme". Dans une lettre du 30 janvier 1916, Madame Itier écrit : ("Les femmes sont admirables [...] et mériteraient la Croix de l'Agriculture pour leur vaillance ! ")

Pour les hommes, les premiers mois de combat sont épouvantables et déciment le front.

A deux reprises, dès le mois de septembre 1914, les gendarmes se rendent à Véras pour annoncer qu'Anatole Itier, 27 ans, a été tué dans les Vosges, suivi neuf jours plus tard par son frère François, 28 ans, tombé dans la Meuse. Et les gendarmes reviennent début novembre. Leur beau-frère, le capitaine Léopold du Long-Pray, 33 ans, dont la femme et les enfants vivent à Véras, est mort dans la Somme ...

Pour les Ozois mobilisés, les jours et les mois passent dans la boue et l'enfer des tranchées. Au village, les travaux des champs se succèdent, tant bien que mal, sans les hommes. Leur nombre d'ailleurs ne cesse de diminuer. Quelques vieux meurent. Les jeunes des classes 17, 18 et 19 sont appelés en avance. En 1915, on rappelle même les hommes jusqu'à 55 ans ...

Et les gendarmes reviennent encore au village ... En 1916 pour Prosper Vial, 30 ans, de la Charrière et Ernest Allouis, 25 ans, du Champ de Doire, morts l'un à Verdun et l'autre au Fort de Vaux.

Ils reviennent encore ... en 1917, pour Louis Reynaud, 32 ans, de la place de l'église, tombé dans l'Aisne et ... en 1918, pour Jules Vial, 38 ans, frère de Prosper, tué à l'ennemi dans la Somme.

Un cinquième des gaillards du village ne reviendront jamais !

Sans compter "Milou" Roubaud, 21 ans, tué d'une balle dans le coeur en 1917, dans l'Aisne et qui, alors domicilié à Gap, n'a pas été enregistré à Oze.

Parmi ceux qui reviennent, complétement traumatisés, plusieurs sont blessés plus ou moins gravement. Robert Itier en Belgique en 1915 - Marcel Bermond, le père d'Yvan qui a un poumon traversé par une balle - Adrien Allouis, frère d'Ernest, dont la cuisse a été arrachée par un éclat d'obus et qui après un an et demi d'hôpital, est contraint d'abandonner la terre - Eugéne Blanc, père de Georges, gazé - Valentin Cornand, de la Charrière, blessé à l'épaule, puis retourné sur le front, avant d'être fait prisonnier ... Lucien Grimaud qui avait été gravement gazé en 1918 et rapatrié à Oze, y est "Mort pour la France" à 40 ans, quelques mois plus tard, laissant 5 jeunes enfants, adoptés par la Nation.

Cette horrible guerre de 14-18 a débuté il y a 100 ans. Elle a fait 9 millions de morts, dont 1,4 million de Français. Pratiquement chaque famille française a perdu un fils ou un frère.

La France entière se réunira par la pensée, pour commémorer la Mobilisation Générale de 1914 et le souvenir des "Poilus" : ce Vendredi 1er août 2014, en faisant sonner le tocsin à 16 h. L'occasion pour nous tous qui habitons le village de Prosper, Ernest, Louis, Jules, Milou, Lucien, Anatole et François, de penser à eux et à tous leurs camarades, pendant la sonnerie du tocsin et de rendre hommage à leur dévouement qui a contribué à sauver notre beau pays de l'invasion.

M.F.A

Bulletin municipalnuméro 56 - janvier à avril 2012

La majeure partie de ce bulletin est consacrée aux finances de la commune

En particulier, le budget primitif est détaillé en page 5.

La section d'investissement a été bâtie afin de terminer cette année la construction de la station d'épuration et l'extension du réseau d'eau au Champ de Doire, qui constituent, de loin, les plus grosses dépenses prévues.

Les recettes proviennent essentiellement des subventions. Mais, pour avoir une trésorerie suffisante avant le versement de celles-ci, il a fallu emprunter 160 000 € à court terme (2 ans), somme dont le remboursement est prévu en principe au cours de l'exercice 2012.

La section de fonctionnement comporte les rubriques habituelles.

Les taux des impôts locaux votés restent les mêmes qu'en 2011. Faute de connaître à temps les dotations de l'Etat, le conseil a minoré de 10 % celles de 2011. En revanche, il a majoré la GIR (Garantie Individuelle de Ressources) qui est prélevée sur nos finances (comme son nom ne l'indique pas) mais qui est seulement connue en fin d'exercice.

Changeant de sujet, je ne veux pas terminer sans signaler le joli geste du Comité des Fêtes. Ayant prévu un après-midi de dessin-peinture pour les enfants, les organisateurs ont invité les enfants des villages voisins à se joindre à ceux d'Oze. Le résultat ? Un franc succès puisque une douzaine d'enfants ont participé. Mais surtout un geste d'amitié que tout le monde appréciera.

Le maire

Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numero 55 septembre à décembre 2011

La chantier de la station d'épuration a commencé

Certains d'entre vous se demandent peut-être ce que sera notre station d'épuration et où en est sa construction.

Tous en connaissent, je crois, l'emplacement : au bas de l'Arousier, presque au confluent du torrent de la Charrière et de la Girouille. Nous avons choisi le type de station breveté par la firme Epur Nature sous le nom de "Bifiltre planté"®. C'est une station à deux étages de filtration superposés au lieu de deux bassins juxtaposés. Un tel agencement procure un gain de superficie et un prix moindre comparé au système conventionnel à deux bassins. L'arrivée des eaux usées se fera à travers les champs de l'Arousier et l'évacuation des eaux filtrées dans le torrent de la Charrière peu avant son confluent avec la Girouille.

Afin de ne pas diminuer la superficie cultivable à l'Arousier, et aussi pour éviter les zones trop humides, la piste d'accès partira du chemin allant au pompage et enjambera le torrent de la Charrière qui a été "busé". La première photo ci-après (page 2) montre la piste vue de l'Arousier (elle remonte vers le chemin du pompage) et le franchissement du torrent grâce aux buses. La deuxième montre le remblai de la piste et le diamètre des buses (on ne fait pas ce que l'on veut avec les cours d'eau ; il a fallu prévoir la crue centennale).

La dernière subvention nous a été attribuée le 30 juin. Dès lors, le financement était assuré. Après appel d'offre et signature des marchés, les travaux ont pu commencer début octobre. Ils ont été arrêtés à la demande des entreprises qui préféraient laisser passer l'hiver. Ils reprendront au printemps et ils seront combinés avec le complément d'équipement AEP du Champ de Doire.

Changeant de sujet, je voudrais pour finir souhaiter à tous les Ozois une très bonne année 2012 et vous convier tous au gâteau des Rois de la commune dont la date vous sera communiquée ultérieurement.

Le maire

Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numéro 53 mai et juin 2011

Ce bulletin est consacré pour l'essentiel aux finances de la commune : Impôts locaux, budget primitif 2011

On y verra d'abord les conséquences du réaménagement global de la fiscalité locale. Le plus surprenant est l'augmentation du taux communal de la taxe d'habitation. La raison en est que le transfert de ressources du département vers la commune se fait par un transfert de taux. Le mécanisme est expliqué dans ce Bulletin (page 3). L'opération devrait être neutre pour le contribuable. Le budget primitif a été voté le 14 avril.

La construction de la station d'épuration constitue la plus importante dépense prévue. C'est la dernière étape de priorité 1 inscrite au Schéma Directeur de l'Assainissement. La station, à roseaux et purement gravitaire, sera construite à l'Arousier, sur un terrain acheté par la commune (achat subventionné par la Région) Pour que les subventions du Conseil Général nous soient définitivement attribuées, nous devons commencer les travaux au plus tard le 30 septembre 2011. Le financement étant maintenant possible, nous entamons donc la phase des appels d'offres.

Quelques mots maintenant (oubliant la finance) sur un sujet qui suscite actuellement beaucoup de discussions : la fusion des intercommunalités. Je ne vais pas décrire les différentes étapes prévues, dont la presse a abondamment parlé. Je dirai seulement que la commune a reçu le projet préfectoral de Schéma Départemental. Le Conseil Municipal doit se prononcer pour avis. Le projet prévoit que la Communauté de Communes des Deux Buëch fusionne avec les Communautés du Dévoluy, du Haut Buëch, du Serrois et de la Vallée de l'Oule. Il prévoit aussi la disparition du SIVU du Val d'Oze. Un article de presse récent a classé ce syndicat parmi les "inactifs". Il s'agit sans doute d'une "coquille" car ce SIVU ne mérite pas cette indignité. Il fonctionne toujours et il a le mérite de fournir aux communes membres un personnel intercommunal permanent, dévoué et compétent. Le projet préfectoral lui rend plus de justice en indiquant seulement qu'après la fusion projetée son objet ne justifiera plus son existence.

Le maire

Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numéro 52 décembre 2010 à mars 2011

Etes-vous équipés pour la TNT ?

Certaines des émissions de télévision que vous recevez à l'heure actuelle grâce à une antenne "râteau" sont encore diffusées selon un mode dit "analogique". Bientôt ce mode sera définitivement remplacé par un mode "numérique". Ainsi le territoire sera desservi par le réseau de la "télévision numérique terrestre" (la T.N.T.). Le passage se fera, pour notre région, dans la nuit du 4 au 5 juillet 2011.

Tous les émetteurs existants ne deviendront pourtant pas des émetteurs T.N.T. (certains seront arrêtés). Il est donc possible que des zones non couvertes subsistent ou soient créées. Les cartes publiées par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (le C.S.A.) montrent que la commune d'OZE ne se trouvera pas dans une zone d'ombre.

Si vous recevez, à l'heure actuelle, la télévision par une antenne "râteau", ou une antenne extérieure, il faut que votre installation soit équipée pour recevoir la T.N.T. Si elle ne l'est pas déjà, il n'est pas nécessaire de changer le poste ou l'antenne râteau. Il suffit de munir le poste d'un adaptateur T.N.T. (les postes vendus après mars 2008 possèdent un adaptateur intégré). Le C..S.A. recommande de se méfier du démarchage à domicile. Il vaut mieux s'adresser à un professionnel agréé.

Enfin, certaines chaînes changeront de canal. Après le passage à la TNT vous devrez les rechercher et les mémoriser. Une information publique et non commerciale sur le passage à la TNT peut être trouvée :
- par téléphone au 09 70 818 818 (prix d'un appel local) ;
- par Internet sur le site www.tousaunumérique.fr Vous y trouverez, en particulier, la liste des professionnels agréés.

La loi a institué un certain nombre d'aides financières (soumises à conditions) pour les foyers encore en analogique. Il vous appartient de constituer votre dossier. Vous trouverez aussi les renseignements sur ces aides aux adresses indiquées.

Le maire, Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numéro 51 mai à novembre 2010

La commune est maintenant dotée d'un Schéma Directeur de l'Eau (SDE).

Une seule opération a concerné sept communes, sous la Maîtrise d'ouvrage de la CC2B, et la maîtrise d'½uvre de deux bureaux d'études : Hydrétudes et la COMES.

A OZE, on a donc pu voir les techniciens arpenter les champs, équiper certains regards d'enregistreurs, guidés et aidés par un service de l'eau très efficace. Les mesures se sont terminées le 4 novembre. Le Schéma Directeur de l'Eau :
- fait un diagnostic de l'état du réseau d'eau potable, de la ressource en eau et de sa qualité ;
- estime les besoins futurs, compte tenu des autres documents d'urbanisme (POS) ;
- propose un programme d'amélioration et un échéancier des travaux nécessaires ;
- définit un zonage de la distribution d'eau potable. En ce sens il complète les autres documents d'urbanisme (POS ou PLU p. ex.).

C'est donc un instrument de programmation et de gestion, qui doit être cohérent avec les autres documents d'urbanisme.

Les conclusions pour OZE sont très satisfaisantes. Voici les principales :
- Aucune fuite n'a été détectée sur le réseau (pompage et distribution) ;
- La ressource est suffisante pour les besoins futurs du village ;
- Quelques travaux seront nécessaires sur le réservoir (nettoyage, recrépissage) ;
- La sécurité incendie a été restaurée dans la zone couverte par le réseau.
- En revanche, le SDE relève le vieillissement des compteurs d'eau. La commune instaurera, dès 2011, un roulement qui permettra de changer 5 à 6 compteurs par an.
- De plus, le SDE recommande l'implantation de deux bornes d'incendie supplémentaires, afin de compléter la protection incendie. Une subvention sera demandée en 2011.

Le zonage est simplement calqué sur le POS. Il définit les zones que la commune souhaite desservir par son réseau d'adduction d'eau potable.

La commune garde la compétence "eau potable". Elle reste maîtresse de ses décisions, en particulier de l'échéancier des travaux.

Le maire, Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numéro 50 janvier à avril 2010

Je dois d'abord évoquer le souvenir des deux ozois

qui nous ont quittés récemment : Gérard MONIER et Madame ZAVATERO. Nous avons tous ressenti de l'émotion et de la tristesse devant leurs disparitions inattendues.

Dans la préparation du budget primitif, nous avons tenu compte des nouvelles règles d'aide du Conseil Général qui imposent de scinder en deux le projet de station d'épuration (réseau de transfert et piste d'une part, station proprement dite d'autre part) et d'étaler la création sur deux exercices budgétaires. 88 000 € ont donc été inscrits en section d'investissement, couvrant le choix du maître d'½uvre, l'établissement du projet et la création du réseau de transfert. Des subventions seront nécessaires pour assurer le financement global. L'étalement nous laisse le temps de les demander.

Une autre lourde dépense d'investissement sera le remboursement de 80 000 € empruntés à court terme pour assurer la trésorerie pendant les travaux.

L'entretien des chemins communaux (15 000 €) sera partiellement couvert par une subvention de 8 300 € du Conseil Général. Une estimation des coûts des différentes améliorations a été demandée à la DDT (ex-DDE). Le Conseil Municipal choisira, dans les limites de l'enveloppe.

En section de fonctionnement, l'augmentation de 3 % des taux des impôts locaux porte leur total attendu à 19 240 € (contre 18 664 attendus à taux constants). Une faible différence, mais qui peut contribuer à une annuité d'emprunt et qui aidera peut-être quand la réforme de la taxe professionnelle sera en vigueur.

Ce bulletin porte le numéro 50 (le numéro 1 est paru en 1995). Au cours de ces quinze ans, le contenu, la présentation, la diffusion ont pu varier. Mais la même personne, Magdeleine SAUVEBOIS, a tenu le rôle clef de rédacteur en chef. Qu'elle en soit remerciée ici !

Le maire, Jean-Marie BERMOND

Bulletin municipal numéro 49 septembre à décembre 2009

En cette fin d'année,

il faut d'abord avoir une pensée pour ceux qui nous ont quittés : Alain SYNAVE et Roger PELLOUX.

Alain avait suivi de près les travaux dans le village. Ceux-ci sont terminés pour l‘essentiel. Nous avons recouvré l'usage de nos rues.

Merci pour votre patience.

Il reste encore à reprendre quelques mètres de la canalisation de refoulement, à amener l'électricité au réservoir, à équiper celui-ci d'une passerelle intérieure (pour la sécurité) et à installer une télé-alarme à la station de pompage, dont les pompes ont été révisées. Mais ce sont des opérations légères qui s'échelonneront au fil de l'année à venir.

Nous pouvons préparer la suite : station d'épuration, agrandissement du cimetière, appartement de l‘école. Pour terminer, je voudrais signaler une opération qui aura lieu tout au long de 2010 et qui sera pilotée par la C.C.2.B. à qui nous avons délégué cette compétence : Il s'agit de l'établissement du Schéma Directeur de l'Eau (S.D.E). Une brève description en est donnée dans le compte-rendu du Conseil du 12 octobre 2009. Ce Schéma Directeur, aussi important que le Schéma Directeur de l'Assainissement, définira les zones où la fourniture de l'eau relèvera de l'action publique et celles ou elle sera laissée à l'initiative privée. Il influencera donc l'urbanisme futur de la commune. Son adoption sera précédée d'une enquête publique.

Il me reste à souhaiter à tous les Ozois, en mon nom et au nom du Conseil Municipal, une très bonne année 2010 et à vous convier tous au gâteau des Rois de la commune qui aura lieu le 3 janvier 2010 à 15 heures.

Le maire, Jean-Marie BERMOND

A proximité de Oze

Communes : Aspres-sur-Buëch , Chabestan , Saint-Auban-d'Oze , Le Saix , Veynes